2020 février

Michael + Françoise Caleta de campos
M. et F. Caleta de Campos, côte Pacifique, Michoacan, Mexique

Encore au Mexique, sur la côte Pacifique

Caleta de Campos

Un apéro au soleil couchant et un dîner nous attendaient à notre arrivée à la Casa de la Rosa, préparés par la propriétaire Cynthia de Royea, Bente Nelson, Marie-Christine et Chris. Quel accueil !

Bahia del Bufadero

Enramada Caleta de Campos playa
Enramada Caleta de Campos Bahia del Bufadero

Caleta de Campos  (lien Facebook en espagnol)

Le long de la plage de la Bahia del Bufadero, en contrebas du village en front de mer, se suivent les enramadas, guinguettes rustiques où l’on peut déguster à l’ombre des paillotes la langouste, salades de crevettes et cuisine locale. Les après-midis se terminent par une promenade au soleil couchant. À la maison, il faut se mettre au travail pour venir à bout d’un vivaneau de 8 kg acheté au patron à son retour de pêche.

Pour la baignade dans l’océan, C’est d’ailleurs le seul endroit praticable pour la baignade, surtout à l’abri de la petite jetée.

Caleta de Campos
Casa de la Rosa, Caleta de Campos

Casa de la Rosa

Notre hébergement à Casa de la Rosa (lien en anglais), est située sur le côté ouest de Caleta. Chaque fenêtre et terrasse extérieure donne directement sur l’océan dont la vue panoramique est à couper le souffle. Les couchers de soleil magnifiques y sont fréquent, une fraîche brise marine nous rafraichit et la veille de notre arrivée les occupant ont eu la visite des baleines !

Le carnet de Marie-Christine Delanée

Marie-Christine qui séjournait avec Chris à Casa de la Rosa à notre arrivée, m’a ouvert son bloc de dessins et m’a autorisé à publier quelques pages qui me rappellent de bons moments (11 pages) :

Plages sauvages, nature, surfeurs

Plages sans fin

Alentour

Barra de Nexpa, spot de Surf

Barra de Nexpa et son spot de surf se trouve à 6 km au nord de Caleta de Campos. Même sans vouloir surfer, le lieu vaut le détour car la plage immense est propice à la promenade ou pour assister simplement aux exploits des jeunes personnes pratiquant ce sport athlétique.

Le spot de Nexpa, du nom du petit village situé à l’intérieur des terres dans une cocoteraie, est le rêve de tous les surfeurs. Les surfeurs trouvent près de l’océan des cabanes rustiques et des aires de camping pour se loger, mais on y vient aussi pour profiter du paysage et de la tranquillité du lieu. Idéal également pour la pêche sportive, le tourisme d’aventure et l’écotourisme. La rivière du même nom qui se termine ici permet de pratiquer le kayak.

Surfeuse et surfeurs en action, février n’est sans doute pas le meilleur moment pour surfer sur cette côte du Pacifique sûrement, mais de belles vagues étaient quand-même au rendez-vous pour cette vidéo.

Oiseaux du Mexique

J’ai pu photographier des oiseaux (mon dada) à Xochimilco, district fédéral de Mexico, à San Miguel le long de la rivière Laja et du lac de barrage sur cette même rivière, ainsi que sur la côte Pacifique le long des plages de Caleta de Campos. Un très beau serpent nous a rendu visite sur la terrasse de la piscine à la Casa de la Rosa, mais je n’ai pas eu le temps de déclencher devant un bel iguane très leste à disparaître dans la végétation. 20 diapos :

Serpent perroquet

serpent perroquet
serpent perroquet

Leptophis ahaetulla, famille des colubridae. Noms vernaculaires :
Mexique : ñuaso,  bejuquillo verde, serpiente verde, culebra périco verde. USA : parrot snake. Brazil : cobra-cipó

serpent perroquet
Serpent perroquet sur la terrasse

Son aire de distribution comprend l’Amérique centrale (sud du Mexique, Belize, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Costa Rica, Panama), les Caraïbes (Trinité-et-Tobago) et l’Amérique du Sud (Colombie, Venezuela, Guyane, Brésil, Équateur, El Pérou, Bolivie, Paraguay, Uruguay, Argentine).

Ce beau spécimen de plus d’un mètre de long, est une espèce diurne aux habitudes principalement arboricoles, je l’ai vu monter avec grande agilité dans les arbustes de la pergola. C’est un serpent ovipare dont coloration lui permet précisément de se cacher aisément dans la végétation et les ramures des arbres. Maraudeur actif, il se nourrit principalement de grenouilles arboricoles bien que des lézards, d’autres petits serpents, de jeunes oiseaux, et des salamandres aient également été relevés dans ses menus. Apparemment il avale la plupart des ses proies par la tête en premier.

couleuvre à collierLorsqu’il se sent menacée, il agrandit la tête, placée en position «S», ouvre grand la bouche, attaque et mord parfois. Lorsqu’il est manipulé, il se tortille et cherche à mordre.

Quelques semaines après notre retour à Mornant, à moins d’un kilomètre de la maison, qu vois-je au bord du chemin ? Une belle couleuvre à collier, qui a pris quelques belles journées ensoleillées pour pour le début de l’été !

Une carte de répartition, que j’ai pu consulter au Mexique, ne donnais aucun signalement de cette espèce au Michoacan. Des observations le long du Pacifique dans l’état d’Oaxaca étaient les plus nordique le long de la côte du Pacifique. Il faut en conclure que ce serpent gagne du terrain vers le nord. Une conséquence de l’évolution présente du climat ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.