2020 septembre

Turner au musée Jaquemard André

Un hôtel particulier
158 Bvd Haussmann

La découverte de cet Hôtel Particulier fut pour moi une surprise de taille. Le bâtiment, entièrement meublé avec le mobilier d’époque, mérite le détour.

Édifié à la fin du 19e siècle dans le nouveau Paris d’Haussmann par Édouard André et son épouse Nélie Jacquemart, couple de grands collectionneurs, cet hôtel particulier propose la visite d’espaces habités au 19e siècle et d’expositions temporaires d’envergure internationale.

Nous explorons, émerveillés, les salles de ce palais.

Il est impossible de trouver un plus admirable cadre. Il y avait là toutes les célébrités de la mode et de l’élégance […] Elles brillaient toutes d’un même éclat. […] Rien ne manquait d’ailleurs pour faire du bal de M. André une de ces fêtes à sensation, dont les magnificences font époque. Les murs des deux pièces d’entrée, le vestiaire et le vestibule disparaissaient sous une tenture odorante de violettes et de camélias. Les dorures du double salon de danse ruisselaient, étincelantes sous les feux de mille bougies»

Extrait d’un article de L’illustration en 1876
à l’occasion de l’inauguration.

Turner, peintures et aquarelles

Collections de la Tate à Paris

Ci-dessus, vidéo de présentation de l’exposition du 26 mai au 11 janvier 2021
Merci aux conservateurs organisateurs : David Blayney Brown, conservateur senior de l’art britannique du 19e siècle à la Tate Britain de Londres, Pierre Curie, conservateur du musée Jacquemart-André. 

Dans les années 1820, Turner a visité la France au fil de la Seine et parcouru les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne. Durant les dix années suivantes, il poursuit ses voyages en Europe. À cette, il aime peindre des paysages, les petites et les grandes villes à l’aquarelle et à la gouache, sur des papiers teintés qu’il transporte en liasses avec ses carnets habituels

Un unique coup de pinceau décidé d’un peintre comme Turner aura souvent plus de signification, une grandeur, qu’une œuvre achevée d’un peintre de second rang ne saurait atteindre. 

Un critique de l’exposition
 de la Royal Academy en 1850

Il y a 50 ans bientôt, je reproduisais à l’huile ce tableau de Turner en ignorant que c’était une aquarelle !

snowstorm1842
snowstorm1842

Des huiles de la période tardive

Rentrée universitaire

Du nouveau en études supérieures :

Justine 2020 vignette

Justine 4e année
à Nancy

ENSGSI - spécialité systèmes innovants.

Amélie 2020 vignette

Amélie 3e année
à Lyon

CPE - spécialité chimie des procédés.

Remi Selfy 2020

1ère année
à Troyes

UTT cycle général.

Avec Marie-Thé
entre cousins
à Entremont

Sur l’invitation généreuse de Marie-Thé, un rassemblement de quelques cousins prend la suite de la réunion de famille avec enfants et petits-enfants. Les anciens à la retraite peuvent se permettre de déborder sur le lundi, les plus jeunes retournant au travail ou à l’école !

Aux antipodes

Nouvelle Calédonie

En ce mois de septembre, Odile passe la barre des 80 ans. Nous nous étions préparé de notre coté, Xavier Nady et moi, billet dans la poche pour passer le mois d’octobre avec elle et sur son invitation en Nouvelle Calédonie.

Merci Monik

Mais voilà, l’île non atteinte par la pandémie mondiale se protège. Aucun vol passagers n’est autorisé à atterrir en N.C. et nos trois billets ne servent plus à rien. Nous nous contenterons d’une sympathique rétrospective concoctée sur place avec art par notre amie Monik.

Masques vénitiens

Masques et costumes vénitiens par les Amis du Vieux Mornant

 

Contribution de Robert
à l’exposition à la Maison de Pays reportée à l’automne.

PROPOSITION de PHOTOS

P.S. : si vous avez des images à ajouter sur cette page, envoyez les photos ou un lien de téléchargement à r.kirsch@free.fr .  Je serai ravi de les mettre en ligne dans ces chroniques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La publication a un commentaire

  1. Avatar for Robert Kirsch
    Odile Floch

    Merci Robert, c’est comme si nous étions un peu avec vous pour les 70 ans des trois jumeaux.
    J’aime aussi beaucoup la photo de toute votre grande et belle famille août 2020 et le parcours des trois ainés de vos petits-enfants plutôt exemplaire. Bises à tous Odile ( et Jean-Jo)