Octobre 2021

2021 80 ans robert noces d'or mairie mornant (detail)
Devant la mairie pour nos Noces d'Or

Imagination et humour

L’imagination est donnée à l’humanité
pour compenser ce qu’elle n’est pas,
l’humour pour compenser ce qu’elle est !

Les Pyrénées

Lourdes
Pèlerinage du Rosaire

Du mercredi 6 au samedi 9 octobre s’est tenu à Lourdes le « Pèlerinage du Rosaire ». Nous avons assisté à la messe du matin du 6 en extérieur sur la grande esplanade. Lyonnais et mornantais étaient présents et nous sommes tombés nez à nez avec Jean et Marie-Thérèse. 

Col du Tourmalet

Le 6 octobre un millier de néerlandais, cyclistes et randonneurs à pied, du « Team Westland » étaient au rendez-vous au « Tourmalet » pour lutter contre le cancer. Ils ont mis la main au porte-monnaie et collecté 937 000 € pour Westland Charities, la bonne cause contre le cancer.

 

Cirque de Gavarnie

C’est par une belle journée, que nous avons franchi le col du Tourmalet par deux fois pour nous rendre de Lourdes à Gavarnie car la route directe de la vallée était coupée. C’est pourquoi nous sommes passés par Bagnères-de-Bigorre, la Mongie et Barrèges pour atteindre Gavarnie.

Tarbes avec les Lang

Avant de quitter la région pour nous rendre sur la Côte d’Azur, nous avons eu la chance de déjeuner à Tarbes face à la chaine des Pyrénées avec Muriel, nièce de Robert et sa fille Nina.

80 ans de Robert

Avec les calédoniens sur la Côte d'Azur

Le jour même de ses 80 ans, Robert fête l’événement à Hyères, sur la plage de l’Almanarre au restaurant « Le Robinson » avec les calédoniens Odile et Jean-Jo, Monik et Pierre-Yves en face du site archéologique d’Olbia.

Nous passons quelques agréables journées avec eux dans la région avec baignade à La Capte dans une Méditerranée encore délicieusement chaude.

Avec les lorrains

Hébergés quelques jours par Cécile, nous avons eu l’occasion de nous réunir autour d’un repas convivial entre frères et sœur, nièces et conjoint. Sur le retour, un arrêt chez Raymond et Chantal en Alsace, termine notre escapade.

Merci à la fratrie lorraine pour votre accueil chaleureux. Sur le trajet aller, nous avons fait un détour par le Mémorial de De Gaulle ou nous avons rencontré Nathalie et Bertrand de Neunkirch !

À Mornant entre famille et amis

Noces d’or et 80 ans

Le hasard du calendrier nous a fourni deux événements en ce même après-midi du 30 octobre :

  1. À 15 heures, le rattrapage de nos Noces d’Or qui n’ont pu se tenir en décembre dernier, sous la forme d’un remake de notre mariage en bonne forme à la mairie de Mornant.
  2. L’invitation 17 heures, à la Salle des Fêtes Noël Delorme, de nos amis autour de la famille Kirsch réunie au complet pour les 80 ans de Robert

De cet amour ardent je reste émerveillée

Je reste émerveillée
Du clapotis de l’eau
Des oiseaux gazouilleurs
Ces bonheurs de la terre
Je reste émerveillée
D’un amour
Invincible
Toujours présent

Je reste émerveillée
De cet amour
Ardent
Qui ne craint
Ni le torrent du temps
Ni l’hécatombe
Des jours accumulés

Dans mon miroir
Défraîchi
Je me souris encore
Je reste émerveillée
Rien n’y fait
L’amour s’est implanté
Une fois
Pour toutes.
De cet amour ardent je reste émerveillée.

Andrée Chedid
(au Printemps des poètes 2007)

gateaux 85
gateaux 85

Cocktail des 80 ans

Merci à nos invités qui se sont déplacés pour trinquer avec nous à la salle des fêtes «Noël Delorme» de Mornant

Leur présence joyeuse et amicale, sans mondanités superflues entre famille et amis, nous a fait énormément plaisir. Le buffet dinatoire a permis à certains de passer en coup de vent et à d’autres de rester tard dans la soirée.

Merci aussi à tous nos petits-enfants qui ont contribué efficacement au succès de la soirée. . Il y avait aussi un gâteau pour Louis qui a eu 85 ans la veille !

80 ans robert ©ju robert vanessa 417
Tendresse parentale

Portraits de famille, © Justine G.

80 ans

Il m’est impossible de me taire sur ce que j’ai vu et entendu.
Dans le monde matériel qui nous entoure, les objets s’empêchent les uns les autres.
Ils ne peuvent occuper la même place, l’un s’arrête où l’autre commence.
Par contre dans le monde du vivant dont l’humain fait partie, nous sommes dans la symbiose, les relations, l’interdépendance, l’attraction.

.

Cette donnée biologique, renforcée par la différentiation sexuelle, nous a poussés,
Nady et moi, à écrire nos vies ensemble.
Par le mariage, solution tout ce qu’il y a de plus classique, nous avons pu satisfaire notre besoin de relations au quotidien, et notre désir de création sur le long terme.
Avec la naissance de nos enfants nous obtenons peut-être même une certaine forme de survie.

.

Cela dit, notre vie commune a été un apprentissage.
Un apprentissage à recevoir plutôt qu’à acquérir.
Un apprentissage aussi à donner gratuitement, en un mot un apprentissage à aimer.
Encore aujourd’hui, c’est aussi un apprentissage à nous émerveiller de la beauté du monde et de la gratuité de la vie, pour l’accueillir telle qu’elle nous est donnée.
Si je mets Dieu en filigrane derrière l’univers en cours de création, derrière l’Homme encore en évolution, je crois que Dieu et l’Homme doivent offrir l’un à l’autre une certaine résistance pour exister.

.

Il me semble, que pour être distincts, aucun des deux, ni le créateur ni la créature ne peuvent être « tout puissant ». De manière mythologique dans la fable de la genèse, après avoir vu « … que cela était bon », Dieu se repose. Je comprends qu’il laisse à la création une certaine autonomie pour évoluer vers son terme, avec dans la place un enfant terrible : l’Homme.

.

Si j’ose cette comparaison, moi aussi je me repose après avoir travaillé.
Je laisse une certaine marge à l’enchaînement de mes journées.
Même si elles sont souvent programmées, je ne veux pas les dérouler comme un programme. J’aime laisser beaucoup de place à l’imprévu de la vie.
J’ai aussi fait mienne la conviction de ce prof de philo, Martin Steffens, qui dit :

.

« Le Bien, est bel et bien là, discret ; tandis que le Mal est tapageur.

Mais si le monde tient, c’est qu’il y a plus de Bien que de Mal ».

.

Je termine là dessus car c’est mon bonheur de croire cela. Nady y est pour beaucoup, mais vous aussi, vous êtes tous pour quelque chose dans le bonheur de mon existence. Merci, merci à vous.

    R. K. – octobre 2021

Inventaire

Cinquante ans de mariage, un cheveu coupé en 4, des soirées au coin du feu,
Un service militaire à Tahiti, des aquarelles généreusement distribuées,
Une cuillère léchée dans la confiture, des randonnées en montagne,
Deux gendres ingénieurs, des milliards de photos, un billet d’avion,
Vingt-deux ans de chronique familiale, une année à « Bell Labs » aux USA,
Des aller-retours à Darmstadt, 6 semaines au Brésil, une maman toujours présente,
Une pincée de cannelle, un labo à la « Doua », un appart ouvert à tous à Lyon,
Une tortue à Neunkirch, un « Vendée Globe » virtuel, les lapins de Jeannette,
Des heures dans l’Estafette pour aller à Sarreguemines, deux oreilles amovibles,
Des voyages à gogo, des tonnes de confitures, une « maison wagon » à Mornant,
Douze bouteilles de « Prapin », une sœur protectrice, un magnifique gazon anglais,
Les poupées de Cécile, des traditions de Noël, des caractères d’imprimerie,
De très nombreux séjours à Aussois en famille, de bons petits plats, une larme facile,
Un footing à la boulangerie, des heures à palabrer avec les Témoins de Jéhovah,
Un papa partit trop tôt, plusieurs longs services paroissiaux, encore un billet d’avion,
Une séance d’astronomie avec les petits-fils, quelques fautes d’orthographe,
Des périodes dans la Marine Nationale, un autre billet d’avion,un fils très attendu,
Un grand frère bon vivant, une blague en « platt », les chocolats tentant des Garin,
Un tonton cacahuète, des heures de bricolage chez les uns et les autres,
Un lapin de Pâques, des croques hawaïens, un autre billet d’avion, cinq sauterelles,
Des nuits à « Jean Perrin », des crêpes collées au plafond, un autre billet d’avion,
Une interminable chasse aux œufs de Pâques, une traversée de l’Atlantique à la voile,
De la pâte à pizza, trois filles exceptionnelles, des stylos de calligraphie,
Quatre criquets, des litres de « schnaps » une balade au Lac de la Madone,
Des voitures d’occasion, un club bijouterie à Caluire pour gâter sa femme,
Des concerts à l’auditorium entre midi et deux, des kilos de « spritzgebackene »,
Un abonnement perpétuel à « La Recherche », des voisins accueillants au Vernay,
Et encore un billet d’avion…

Par les criquets et les sauterelles, octobre 2021.

Mémorial Charles de Gaulle

Colombey-les-Deux-Églises

De La Boisserie au Mémorial sous la Croix de Lorraine, sur les traces de l’histoire et de la mémoire de Charles de Gaulle.

Elle fait son apparition au 13ème siècle, époque des Croisades, sous forme d’une croix byzantine offerte par un évêque à Jean d’Alluye seigneur de châteaux, pour loyaux services.

Elle chemine ensuite à travers la France, en prenant successivement les noms de Croix de La Boissière, Croix d’Anjou, Croix de Baugé. En 1871 lors de l’annexion par l’Allemagne, la Moselle et la Meurthe, devient le symbole de Metz perdue.

Juin 1940, Le Général De Gaulle est à Londres, le capitaine de corvette d’Argenlieu lui propose de prendre comme emblème la Croix de Lorraine à opposer à la Croix Gammée. L’idée est aussitôt acceptée et mise en forme dans un ordre daté du 3 juillet 1940 par le vice-amiral Muselier lorrain d’origine.

Peu de mois après, elle devient l’emblème de la France libre. Le général De Gaulle est mort le 9 novembre 1970, le mémorial de Colombey a été inauguré le 18 juin 1972. Il rappelle toute la valeur symbolique de la Croix de Lorraine.

memorial charles de gaulle (3)
Memorial Charles de Gaulle

Lac du Bourget

Une sortie avec

l’Association des Anciens Élèves des Lycées de Lyon

(Ampère, Le Parc, Jean Perrin, Saint Just, Edouard Herriot)

Visite de l’abbaye de Hautecombe, d’une cave à vin près du restaurant, de la petite ville de Chanaz puis une petite croisière sur le lac par le canal de Savières reliant le Lac du Bourget au Rhône

chapelle lactation de la vierge st benoit

Halloween

Nos ados étaient au top pour creuser des citrouilles. Elles ont apparemment bien incité les enfants de passage à frapper à la porte pour obtenir leur tribut de bonbons. Nos deux plus jeunes ont pris plaisir à parcourir le voisinage avec leur grand-mère Nady.

Deux chinois au Tibet

Les parents Hou à Lhassa

Un voyage en train de plusieurs milliers de kilomètres a conduit Wei Ying Fui et Le Gui, de Guixi dans le Jangxi où ils résident au pied du Potala au Tibet, Région Autonome de la République Populaire de Chine *.

* Une Région autonome est une division territoriale de niveau provincial dans laquelle une part importante de la population, mais pas forcément majoritaire, appartient à des minorités ethniques. Elle jouit officiellement d’une bien plus grande autonomie que les provinces ordinaires. ⇑

Abonnez-vous à la chronique KIRSCH

Vous serez averti par E-mail à chaque mise à jour mensuelle

Partager la page

Vos photos ou textes

P.S. : envoyez moi vos photos ou un lien de téléchargement à r.kirsch@free.fr
Je serai ravi de les mettre en ligne sur ces pages.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La publication a un commentaire

  1. Avatar for Robert Kirsch
    Anne-Cécile

    De beaux portraits, un discours émouvant et un poème magnifique.
    Superbe journée que nous sommes heureux de partager.
    Bienvenue dans le club des octos! Bises de Calédonie