Février

2022

mx sma bano la gruta 2193 (2) (1024x576)
Baños « La Gruta »

Humour à San Miguel

À San Miguel de Allende un nouveau venu est remarqué 
par une jeune demoiselle mexicaine qui engage la conversation.
Beau, arrivé la veille de Californie, récemment sortie de prison,
il avait tué sa femme !

Oh… Ça veut dire que tu es célibataire.

Crédit photo : © Guillaume Heraut, Kiev le 5 février 2022, Agence VU pour « Le Monde »

Vladimir Poutine déclenche la guerre

Invasion de l’Ukraine

24 février 2022
En cette fin de mois, Vladimir Poutine, Président de la Russie, ordonne l’invasion de l’Ukraine à ses troupes préalablement amassées le long des frontières russe et biélorusse.

Cette folle décision de Poutine, témoignage de sa  mégalomanie paranoïaque et de sa soif de pouvoir personnel, a non seulement assombrit nos derniers jours de félicité au Mexique, mais entraine des millions de personnes de part et d’autre des frontières dans une guerre fratricide dont ils n’ont pas voulu et dont les conséquences sont mondiales.

Photo d’entête

Prise à Kiev le 5 février 2022 devant la menace de guerre, lors d’un entrainement de la population civile à la résistance, illustre aujourd’hui cruellement la disproportion de moyens entre l’agresseur et sa victime. Pourtant, contrairement à mes craintes*, l’Ukraine résiste bien plus que je ne l’imaginais contre la (puissante ?) armée russe.

*À Mexico, le dernier week-end de février sur Linkedin au sujet de l’invasion de l’Ukraine, je postait mes craintes sur le chat de Laurel Mildred :

I think, and I Hope, all the western countries will havily protest without sending any own forces to Ukrania. So Putin will not stop on his way of rapidly invade the country and install a servant new president and gouvernement to integrate Ukrania into Russia. To my mind, it’s without doubts, the lowest price to pay the bill, alas entirely at the expenses of Ukrania’s population. Hoping that Xi Jinping will not grab the oportunity and try to do (in accordance with Putin) simultaneously the same with Taiwan !   (Feb. 28)

Carte du front en Ukraine mise à jour le 23 mars 2022 après un mois de conflit © Viewsridge and others Source : https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=115576503)
j’ai ajouté deux villes (au survol et au clic)

Souvenirs tenaces

depart sans retour kirsch alexis gare de folpersviller + 20 3 44 a golta (renomme pervomaysk ukr) photo 1943 (web1024)Un départ sans retour.
Le cousin germain Alexis Kirsch est sur le départ pour le front de l’est en 1943. On m’aperçoit à 2 ans 1/2, coiffé d’un béret blanc, au pieds de mon cousin en uniforme et de mon grand-père Kirsch moustachu. Mon frère Jean-Paul se tient à gauche, et dans le groupe les Joseph et Anna (parent d’Alexis), mon parrain Robert et sa femme Cécile, et ma maman. Le couple entourant la fillette à droite sont des amis promeneurs de passage.

À Pervomaysk sur Boug,

1938 39 environ famille joseph kirsch et alexis gp et petit filsDans le sud de l’Ukraine, mon cousin germain Alexis Kirsch né le 4 aout 1922, enrôlé de force en 1943 par les nazis, a été tué dans les affrontement contre l’armée russe le 20 mars 1944 à Pervomaysk ou Pervomaïsk sur le Boug, dans l’oblast de Mykolaïv.
Photo de 1939 environ, son jeune frère joseph à l’arrière pourrait avoir 14-15 ans.

Le nom actuel vient du russe pervomaï (первомай), signifiant « journée de mai », en référence à la création de la ville le 1er mai 1919 par la fusion de trois villes voisines : Holta (Голта), Bohopol’ (Богополь) et Olviopol (Ольвіополь). Ces villes existent depuis 1773.

Holta, mentionné Golta par les Allemands sur les documents du décès d’Alexis Kirsch en 1944. Holta a servi de centre au Golta judeţ (district allemand) de Transnistrie. Pervomaysk était à plus d’un tiers juif avant la guerre, mais la plupart d’entre eux ont été assassinés pendant l’occupation allemande.

 

À Kharkiv, dans le nord-est du pays,

kharkov (sergey 2003)où j’étais invité en 1993 par Nicolay Shulga, nous avons séjourné, un collègue parisien russophone et moi, dans le laboratoire IKPT pour rechercher des sujets et les modalités de collaboration.

L’Inspection nationale de la réglementation nucléaire a déclaré que l’installation expérimentale de sources de neutrons de l’Institut de Physique et de Technologie de Kharkiv a été la cible de tirs samedi 26 mars (27 mars 2022 Live Le Monde). Les autorités ukrainiennes ont précédemment indiqué que les bombardements russes avaient endommagé les bâtiments de l’installation de Kharkiv, mais qu’il n’y avait eu aucune émission de radiations. L’installation de sources de neutrons récemment construite est destinée à la recherche et à la production de radio-isotopes pour les besoins médicaux et industriels. D’autre part, l’inventaire des matières radioactives est très faible, ce qui réduit les risques.

Aujourd’hui Nicolay dirige ce laboratoire de premier plan. Il reste à son poste alors que sa femme est partie se réfugier à Berlin. Son fils Sergey, de passage pour quelques jours chez nous à Mornant en 2003, a accompagné sa femme et sa fille à la frontière polonaise, avec la France comme destination. Elles sont arrivées à Orsay où des amis chercheurs les ont pris en charge, mais l’adaptation est difficile car elles ne parlent ni français, ni anglais. Lui-même, mobilisé dans l’armée, est retourné à Kharkiv (Kharkov). Pour l’instant, je n’ai pas d’autres nouvelles de la famille. Le laboratoire a souffert de bombardements notamment du coté de leur source de neutron. Il n’est pas du tout certain que Serge puisse encore accéder à son courrier électronique, car je ne reçois pas de réponse. Photo cathédrale de l’Assomption (de Sergey en 2003).

Temazcalis

À Temazcalis, le quartier extérieur où demeure Françoise, des fleurs, égaient la campagne autour de la maison ainsi que dans le jardin où les agrumes sont aussi au rendez-vous.

 

La ville de San Miguel, le producteur d’olives Finca Luna Serena , le village de Santa Rosa de Lima dans les montagnes du Guanajuato, Atotonilco son église et le restaurant de Mama Mia Campestre,   la table du Nirvana, le jardin botanique d’El Charco del Ingenio, et les visites chez les amis de Françoise ont été des destinations fortement appréciées. Les promenades dans les quartiers résidentiels sur les hauteurs de la ville ont été inintéressantes pour découvrir des architectures mexicaines inhabituelle à nos yeux de français.

Marché de la « Candelaria »

Début février, pour la fête de la Candelaria (Chandeleur), cette année dans le Parc Juarez, se tient le marché des pépiniéristes vendant leur production de printemps. 

Téatro
« Ángela Peralta »

affiche Darbukanos

Voyant une affiche nous avions acheté des billets pour un spectacle de danse au Teatro Peralta en pensant assister à des danses traditionnelles mexicaines. Quelle n’a pas été notre surprise de participer à une soirée de… danse du ventre par Frida Chacón au son des tambours darbuka !

Ouvrons l’œil dorénavant, je dirais même plus, ouvrons l’œil. Dupont et Dupont.

Sources chaudes

Zona Arqueológica « Cañada de la Virgen »

Localisation
Dans le Guanajuato 20°51′29″N 100°55′42″W
Tel. du musée d’accueil : 415 109 2466

Archéologues
Gabriela Zepeda García Moreno,
Rossana Quiroz Ennis,
Francisco Granados

À 25 km au S-O du centre de San Miguel

Le site « Cañada de la Virgen » n’a été exploré que récemment.
Il ne fut repéré pour la première fois qu’en 1995, tandis que les fouilles officielles n’ont commencé qu’en 2002.

Situé sur le terrain privé d’une immense hacienda, l’accès public a été ouvert en 2011 (39 pesos en 2022); il se fait à partir d’un petit musée d’où une navette conduit les visiteurs vers le site des vestiges. Le dernier km se fait à pied et finit sur l’ancienne allée cérémonielle sous la responsabilité du guide accompagnateur qui a les clés de l’enceinte.

Le site de 16 hectares perché sur une petite mesa entourée de canyons était occupé entre 540 et 1050 après J.C.,. Il se compose de quatre complexes patio / pyramide, d’un ancien étang artificiel et d’une chaussée cérémonielle. Contrairement à d’autres villes préhispaniques telles que Teotihuacan, Palenque ou Xochicalco, où le soleil se lève derrière la pyramide, à Cañada de la Virgen, il apparaît devant la pyramide.

Perdus dans le « Chaparral », ce paysage semi-aride typique du du Bajio (haut plateau mexicain), nous avons pu visiter ces vestiges de pyramides d’origine Hñahñu appelés aussi Otomí. Étonnamment, ce peuple n’utilisait pas l’écriture maya pourtant bien répandue depuis des siècles parmi la caste des scribes de la haute société maya dans toute l’Amérique Centrale à la même époque. Donc pas de mystérieux textes hiéroglyphiques à déchiffrer !

Visites virtuelle 3D au pied de la pyramide principale :
https://earth.app.goo.gl/TDiJ1V
https://earth.app.goo.gl/5FTYaD

Cañada de la Virgen
https://maps.app.goo.gl/zxQFRRDsW2EBfF1PAhttps://en.m.wikipedia.org/wiki/Ca%C3%B1ada_de_la_Virgenhttps://www.getyourguide.fr/san-miguel-de-allende-l2515/san-miguel-visite-du-site-archeologique-de-la-canada-de-la-virgen-t361695/

Tour pour la journée : https://albertcoffeetours.com/about/  (~1250 pesos repas inclus).

Galerie d’Art à Cieneguita

La galerie Jimmy Ray a été fondée en 2012 pour présenter le travail d’Anado McLauchlin (Dr. James Rayburn Mc Lauchlin JR.) et de ses amis. La galerie se trouve à Cieneguita à 1 km kilomètre au sud-ouest de la maison de Françoise.

Notre curiosité avait déjà été piquée par la « Casa de Las Ranas » lors de nos séjours précédents car les décorations extérieures de la maison abritant la galerie ne passent pas inaperçu.

C’est un lieu fréquenté par des artistes aimant sortir des sentiers battus de l’art. Si je connais un pays où les artistes sont redevable à l’art populaire de leur avoir ouvert les portes de l’imagination, c’est bien le Mexique où les œuvres artistique du plus petit village sont reconnues par les galeries d’art. Voyez ma page de 2012 Art et Tradition du Mexique (nouvelle fenêtre).

Anado McLauchlin, le créateur de la « Chapel of Jimmy Ray Gallery » et de la « Casa de Las Ranas » est mort le dimanche de Pâques 2021. La galerie a été ré-ouverte le 7 aout suivant.

Lien vers le site de Jimmy (page externe)

 Si l’exploration 3D était noire,
bloquée par votre navigateur,
tentez le bouton « Ouvrir une fenêtre 3D ».

Au Mexique j’ai aussi appris

Écriture Maya

L’écriture hiéroglyphique maya apparait au cours des derniers siècles avant notre ère. Elle s’organise en blocs de dessins empilés en colonnes parallèles, qui se lisent deux par deux, de gauche à droite, et de haut en bas. Chaque dessin se compose souvent d’un motif principal (tête humaine ou zoomorphe de profil, main, etc.) et de petits motifs annexes (symboles), qui jouent le rôle d’affixes ou complètent la composition syllabique. Les textes utilisent trois types de glyphes

Les textes utilisent trois types de glyphes

  • mx palenque glyphes mayas(domaine public)
    Glyphes maya à Palenque (domaine public)
    Pictographiques (un mot entier = une tête de jaguar pour désigner cet animal)
  • Phonétiques (la prononciation du son d’une/des syllabes : ba-la-ma = jaguar pour ces trois sons)
  • Sémantiques (le glyphe ajoute une précision de sens, toujours la même, dans des contextes pouvant varier)

Ces trois sortes de signes peuvent être combinées dans un même texte, ou être utilisés pour être lus syllabiquement, comme un rébus.

Lors de mon premier séjour d’une semaine à Mexico en 1969, les guides ne savaient que dire sur les monuments qu’ils faisaient visiter.  La façon dont les glyphes mayas ont été déchiffrés au cours des années 1970-1990 sont décrites dans « Breaking the Maya Code » par Michael Coe (1992). Bien que connues depuis plus d’un siècle et demi, les érudits du domaine utilisaient une approche trop dogmatique. Puis, au début des années 50, Knorosov, un érudit russe a interprété les glyphes d’une nouvelle manière. Le déchiffrement du schéma des dates dans les archives mayas, a suivi dans les années 60. Dans les années 70, les études de langues comparées ont fait avancer le déchiffrement, et dans les années 90 peut-être 85% des glyphes peuvent être déchiffrés. Bien que des mystères demeurent le récit de première main de Coe donne un impact supplémentaire à son livre.

Les scribes Mayas, maîtrisant la grande complexité de cette écriture, jouissaient ainsi d’un rang social très élevé. Symbiose de la science et de l’art, leurs textes n’étaient lisibles que par une élite très minoritaire. Leurs contenus historiques ou religieux à la gloire des castes gouvernantes ou à destination des prêtres définissaient les calendriers rythmant les fêtes et les travaux des champs.

Les Aztèques adoptèrent une écriture moins sophistiquée, puis des missionnaires (Bernardino de Sahagún et d’autres religieux du 16e siècle) produisirent, avec l’aide des scribes-artistes locaux des codex bilingues. Pour la catéchèse des populations indigènes ils assurèrent également la romanisation du nahuatl (transcription phonétique de la langue en caractères latins).

Sources :
« Guide Vert Michelin» du Mexique (2010)
« Breaking the Maya Code » de Michael D. Coe (1992)
« Une histoire des civilisations » par J-P Demoule, D. Garcia, A. Schnapp (2018)

 

 
 

El Bajío

« Terres basses » (à environ 2000 m d’altitude !) qui couvrent les régions du centre du Mexique, en partie les États de Jalisco (Centro), le Guanajuato et le Querétaro.

mx el bajio mapa
mx el bajio mapa

Le CDC (Center for Disease Control) a reconnu le Bajio à plusieurs reprises comme la région offrant la meilleure qualité de vie, la région la plus sûre et la plus dynamique du Mexique. Aujourd’hui, la région est une région économiquement active, axée sur l’industrie des services et connaissant une revitalisation continue. Les plus grandes villes du Bajío sont Guadalajara, León, Santiago de Querétaro et Aguascalientes.

Des études archéologiques récentes dans le Bajío ont découvert une vaste tradition culturelle pré-hispanique spécifique, en particulier le long des plaines inondables des rivières Lerma et Laja.

La culture Bajío a prospéré de 300 à 650, avec plus de 1400 sites découverts dans tout l’État de Guanajuato, seuls ceux de Cañada de la Virgen, El Cóporo, Peralta et Plazuelas ont fait l’objet d’études approfondies.

Cette région était également connue sous le nom de « La Gran Chichimeca » dans les siècles suivants. C’était l’épicentre de la guerre historique du Chichimeca, des États révolutionnaires du Nord et encore le berceau de la guerre d’indépendance mexicaine.

Source :
https://es.m.wikipedia.org/wiki/Baj%C3%ADo_(M%C3%A9xico) (en espagnol)

Pages thématiques

Des pages de 2012 à redécouvrir
affichage dans une nouvelle fenêtre

Qué es la jicama

Nom latin : Pachyrhizus erosus
« Pois patate » en régions francophones

mx sma jicama 22360
Jicama

Originaire du Mexique, où il est également connu sous le nom de jicama, pomme de terre mexicaine ou navet mexicain, il est cultivé aussi en Amérique du Sud et Centrale et en Californie. Il est également très populaire aux Philippines et en Asie de l’Est et du Sud-Est.

Plus d’infos sur
https://www.verema.com/blog/productos-gastronomicos/1108171-que-jicama
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pois_patate

Tostado del café

Le café mexicain est souvent torréfié à haute température ce qui fait suer les grain qui deviennent huileux. J’ai trouvé qu’il avait un gout de léger brulé comparé au café torréfié en France.

Curieusement, la torréfaction assez noire à 240°, est connue en Amérique du nord comme la « torréfaction à la française » !

Détails techniques

  • 165 °C, séchage
  • 196 °C (385 °F), torréfaction légère dite
    à la cannelle
    .
  • 205 °C (401 °F), torréfaction
    de la Nouvelle Angleterre
    ,
    met en évidence les caractéristiques d’origine ainsi que l’acidité complexe.
  • 210 °C, torréfaction
    américaine,
    moyenne, le caractère d’origine des grain est toujours préservé.
  • 219 °C (426 °F), torréfaction
    urbaine
    ,
    bon pour la dégustation habituelle du caractère d’origine, bien que le caractère de torréfaction soit perceptible.
  • 225 °C, torréfaction complète dite
    de la ville
    ,
    grains foncés, légères taches d’huile, le caractère torréfié est prédominant.
    Au-delà de cette température les traces d’huile ont présentes sur les grains torréfiés.
  • 230 °C, torréfaction dite
    à la viennoise
    ,
    grains brun foncé modéré, légère huile de surface, saveur de caramel plus douce-amère. Les caractéristiques d’origine sont quasiment toutes éclipsées par la torréfaction.
  • 240 °C, torréfaction dite française, gains bruns foncé, brillants d’huile, nuances profondes de torréfaction, acidité diminuée, il ne reste que peu d’arômes ou de saveurs inhérents à la variété du café.
  • 245 °C, torréfaction dite à l’italienne, grains presque noirs, brillants, huilés. Les arômes brûlés deviennent plus distincts, l’acidité presque éliminée.

Source : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Coffee_roasting 
(en anglais)

Guêpe « bourreau »

Nom latin : Polistes Carnifex
Genre : polistes.
En espagnol ausi : avispa ejecutora ou avispa ahogadora
En anglais : executioner wasp,

mx sma guepe (53) detail (1024)

Cette guêpe est jaune avec quelques rayures brunes partiellement noirâtres. Les antennes sont jaunes avec une base sombre. La tête est jaune, noire en son sommet, et se termine par des rayures brun rougeâtre. Les maxillaires sont brun rougeâtre, bordés de noir. Le thorax est jaune, la partie dorsale noire avec un quatuor de taches brun rougeâtre foncé. Le pronotum est totalement ou presque en totalité jaune. L’abdomen est jaune, le deuxième segment (tergite) foncé à la base. Les ailes sont brun rougeâtre ou brun rougeâtre jaunâtre et les tarses sont de couleur foncée. Avec une longueur de corps pouvant dépasser trois centimètres, la taille normale est de 24-27 mm, avec un maximum possible de 33 mm.

 Elle est la plus grande guêpe néo-tropicale du Mexique, mais Malgré cette grande taille, c’est un insecte relativement peu agressif.  Récemment, fut proposé vers le milieu de la décennie 2010, son nom anglais « executioner wasp« .

Distribution

Polistes carnifex est originaire d’Amérique centrale et du Sud ; son aire de répartition s’étend de l’Arizona et du sud du Texas à la province de Misiones au nord de l’Argentine. En 1940, fut trouvé le premier spécimen des États-Unis en Arizona par John J. Dubois, et publié pour la première fois en 1955.

Au Mexique, elle a été enregistrée dans les États de Basse-Californie, Jalisco, Morelos, Nayarit, Oaxaca, Sinaloa, Sonora, Veracruz et Yucatán, ainsi qu’à Mexico

En janvier 2022 dans le Guanajuato à San Miguel de Allende je l’ai photographiée sur la maison de Françoise où se trouve un nid actif (photo de l’illustration).

Cette observation en zone sèche et plutôt désertique est étonnante car son habitat habituel est décrit par les zones côtières ouvertes et humides, comme dans les forêts tropicales à feuilles persistantes. Une extension de territoire attribuable au réchauffement climatique ?

Amérique du sud : on l’observe dans les  régions tropicales telles que le Paraguay (département d‘Alto Paraná), le Brésil (états de Rio de Janeiro, Pará et Paraná) et en Argentine, où elle s’établit dans de vastes habitats forestiers sans fortes pluies (Canindeyú, Paraguarí et San Pedro).

Piqure

Bien qu’elle ne soit pas une espèce particulièrement agressive, elle a une réputation dans de nombreux pays d’Amérique latine pour son puissant dard. Nathaniel Coyote Peterson, personnalité de YouTube et éducateur de la faune, qui s’est délibérément exposé à une variété de piqûres d’insectes à des fins éducatives et de divertissement, a été piqué par la guêpe bourreau et a déclaré que sa piqûre était la plus douloureuse qu’il ait jamais vue, plus douloureuse que celle de la fourmi balle ou du frelon géant asiatique. Peterson a également déclaré que cette piqûre peut provoquer une nécrose des tissus autour de la piqure : « Mon bras a été enflé pendant des jours et finalement un petit trou s’est nécrosé à l’endroit de la piqure. »

Abonnez-vous à la chronique KIRSCH

Vous serez averti par E-mail à chaque mise à jour mensuelle.
Vous pouvez aussi m'envoyer vos photos ou un lien de téléchargement
à r.kirsch@free.fr Je serai ravi de les mettre en ligne sur ces pages.

Laisser un commentaire