mx dc reforma 182634406 rkm
Paseo de la Reforma, y Ángel de la Independencia

Aphorisme

À long terme, je n’ai plus beaucoup de temps; à court terme j’ai tout mon temps. C’est un paradoxe sur lequel je médite en prenant mon temps. 

Bernard Pivot dans « … mais la vie continue »

Alors Nady et Robert avons passé deux mois au Mexique dont janvier avec Xavier

« Alegoría de la Revolución Mexicana » dans le Castillo de Chapultepec
Fresque de 1933 par Eduardo Solares Gutiérrez.

Nos habitudes à Casa González

Dans une petite rue latérale au 69 Rio Sena (la rivière Seine) à deux pas du Paseo de la Reforma près  de l’Ángel de la Independencia,  nous avons depuis des années nos habitudes dans un hôtel familial très sympathique Casa Gonzalez (site externe). Betel, Cesar, Fernando, nous y accueillent cordialement. Le quartier Cuauhtémoc offre un choix de restaurants parmi lesquels choisir : Casa de Tonio (cuisine populaire mexicaine), Balboa (Pizze comme en Italie), et la Calle Génova (vie nocturne la plus bruyante) au delà du Paseo Reforma.

Paseo de la Reforma

La promenade, anciennement Paseo del Emperador, est l’avenue la plus importante et emblématique de Mexico. Son tracé a été commandé par l’Empereur Maximilien 1er du Mexique sous son cours règne du Second Empire mexicain (1864-1867).

C’est devenu en un siècle et demi une artère centrale entre le Castillo de Chapultepec et le centre Historique. C’est une artère fréquente pour des fêtes populaires, des concerts, des manifestations et autres d’activités civiques. 

mx dc av reforma 0422 (1024)

Le long de son parcours se trouvent des monuments essentiels  comme l’Ángel de la Independencia (souvent considéré comme un symbole de la ville), de grands rond-points, la Torre Reforma (la plus haute construction de la ville), ainsi que l’ambassade des USA, des centres financiers, commerciaux et hôtels internationaux de luxe.

Si bien que le long du Paseo l’Histoire a laissé les trace des divers styles architecturaux allant des anciennes façades à l’architecture la plus contemporaine en passant par le style international des années 50.

Quartiers Cuauhtémoc et Alameda Central

Parque Alameda

Chapultepec

Maximilien 1er Empereur du Mexique.

Le  10 avril 1864, Maximilien de Habsbourg est couronné à Miramar dans le golfe de Trieste. Le jeune homme de 30 ans, frère de l’Empereur d’Autriche François-Joseph 1er, accepte la couronne du Mexique de la main de la délégation Mexicaine venue la lui offrir. Il prête serment sur la Bible, comme Charlotte au cri de la délégation « Viva el Imperador Mexicano y viva  la Imperatriz Carlotta !« . Le 14 avril 1864, le couple Max-Charlotte embarque pour le Mexique. 

Une semaine après leur arrivée  dans la capitale mexicaine Maximilien et Charlotte quittent le palais présidentiel du Zocaloface à la Cathédrale,  pour s’installer au Castillo de Chapultepec, la « colline de la sauterelle » au milieu du parc du même nom.

peloton d'exécution maximilien par

Trois ans après son arrivée au Mexique, assiégé par Benito Juarez dans Santiago de Querétaro, il se rend, est fait prisonnier, est jugé en cour martiale. Quelques jours plus tard, le 19 juin 1867 sur la colline de Querétaro il affronte avec deux de ses fidèles généraux, Miguel Miramón (1832-1867) et Tomás Mejía (1820-1867) le peloton d’exécution (détail du tableau d’Édouard Manet). Voir les circonstances de ce court règne sur Plume d’Histoire (site externe par Marie Petitot).

Bosque

Le Parc, lieu des WE de détente des familles de chilangos (habitants de la ville de Mexico).

Castillo

Le Château, musée d’un Empereur nostalgique de son Europe natale.

Franz Mayer

1882 Mannheim – 1975 Mexico.
Il arrive au Mexique 1905 comme agent de change indépendant, s’y installe définitivement en 1913 et acquiert la nationalité mexicaine en 1933.

Actif sur le marché boursier, protagoniste de la fondation de la Bourse mexicaine. Ces activités lui ont permis d’acquérir une fortune importante et un réseau de contacts servant utilement sa passion de collectionneur. C’était plus qu’un passe-temps, c’était un exercice intellectuel dans lequel la sélection des objets était effectuée avec soin, s’appuyant également sur l’avis d’experts et les livres qu’il consultait.

mx dc musee f mayer 2518 stitch (1024)Musée localisé dans un ancien cloître puis orphelinat, à côté du Parc Alameda non loin de Bellas Artes.
Site du Musée (page externe)

Sur la côte du Pacifique

Dans le Michoacan à une heure au nord-ouest de Lazaro Cardenas, nous retrouvons pour une semaine les amis de 2020 : Cyntia qui nous invite, Marie-Christine et Chris des habitués du lieu, la joviale Gabriela  avec qui nous avons rapidement fait connaissance. Au total, avec Xavier cette fois-ci, un sympathique groupe de neuf voyageurs du monde goutant les eaux chaudes du Pacifique et les promenades le long d’interminables plages de sable. 

Nous avons connu Caleta de Campos il y a deux ans (voir en janvier 2020) juste avant la pandémie Covid-19.

Sur la route du retour

Une journée en voiture ça peut paraître long, mais avec un arrêt pour le lunch à Pátzcuaro, 2 140 m d’altitude encore dans le Michoacan, nous avons eu un aperçu du centre historique de ce joyau de l’architecture coloniale fondé en 1362.

Nous y avons ressenti une forte personnalité indienne. Les décoration sur le thème de Noël et des Roi Mages étaient encore en place centrale Plaza de Vasco de Quiroga. Cependant nous avons regretté faute de temps, nous voulions arriver avant la tombée de la nuit, de n’avoir pu nous rendre sur les bords du lac de Pátzcuaro.

Nous y avons ressenti une forte personnalité indienne. Les décoration sur le thème de Noël et des Roi Mages étaient encore en place centrale Plaza de Vasco de Quiroga. Cependant nous avons regretté faute de temps, nous voulions arriver avant la tombée de la nuit, de n’avoir pu nous rendre sur les bords du lac de Pátzcuaro.

Abonnez-vous à la chronique KIRSCH

Vous serez averti par E-mail à chaque mise à jour mensuelle.
Vous pouvez aussi m'envoyer vos photos ou un lien de téléchargement
à r.kirsch@free.fr Je serai ravi de les mettre en ligne sur ces pages.

Laisser un commentaire