Mai

2023

blies et musee du moulin (18)
Sarreguemines, ancienne cité de la faïence, décor en carrelage du 19e siècle

Proverbe chinois

Quand un doigt montre la Lune, l’imbécile regarde le doigt.

2 décembre 1805, Austerlitz, victoire triomphale contre les Russes d’Alexandre 1er et les Autrichiens de François 1er.
(Tableau par François Gérard 1808 – Bataille des trois Empereurs)

Génération 5 : Nicolas KIRSCH et Anne ROHR

À la suite de son oncle Michel KIRSCH,
Nicolas fait un bond de 12 km,
de Nousseviller à Gros-Réderching

Nicolas naît le 6 janvier 1750 à Nousseviller ; se marie à 27 ans le 4 mars 1783 à Gros-Réderching. Vers 1785 il est installé à Gros-Réderching où il meurt le 27 janvier 1794 à l’âge de 44 ans.
Son épouse Anne ROHR (21 ans) née le 11 février 1759 à Gros-Réderching y meurt le 17 janvier 1830 à l’âge de 70 ans.

Anne accouche, de sa première née :
Reine 1784-1843, à Nousseviller pour je ne sais quelle raison,

Leurs 4 autres enfants naissent ensuite à Gros-Réderching :
Daniel 1786- ?, Anne 1788-1790,
Catherine 1790-1790,
Jean 1791-1859, maréchal-ferrant, le maillon de notre lignée,
et Nicolas 1794-1812.

Presque un siècle après l’installation de l’arrière-grand-père Johannes Henricus à Nousseviller, probablement autour de 1784-95, Nicolas KIRSCH s’installe avec sa famille à Gros-Réderching où son oncle Michel KIRSCH (1737-1797) l’avait devancé en épousant en 1762 Catherine ROHR (1740-1803) originaire de ce lieu. Mais Anne, l’épouse de notre ancêtre Nicolas, n’est autre que la jeune sœur de sa tante Catherine ROHR.

Les deux sœurs Catherine et Anne ROHR de Gros-Réderching (19 ans d’écart d’âge entre l’aînée et la benjamine) ont épousé en 1762 l’oncle, pour l’ainée, puis en 1783 le neveu, pour la benjamine.

gene 5 michel nicolas kirsch

Note : Jacques KIRSCH, né le 4 septembre 1787 à Lengelsheim, fils de Daniel KIRSCH (1762-1834) un cousin issu de germain de Nicolas a combattu dans les armées de Napoléon entre 1800 et 1815 sous le matricule 2829.
austerlitz par françois gérard 1808 © rmn gp (musee du château de versailles)2 décembre 1805, Austerlitz, la victoire triomphale de Napoléon contre les Russes d’Alexandre 1er et les Autrichiens de François 1er. Tableau par François Gérard 1808 (Bataille des trois Empereurs)

À Épping le 7 mai 2023

Josy et Jean-Paul

Article paru dans le quotidien Le Républicain Lorrain (édition de Sarreguemines)

Après l’argent toujours plus cher, l’or toujours plus rare, le diamant toujours aussi brillant voici le palissandre, toujours plus précieux.

Il y a 65 ans, le 2 mai 1958, Josy Thomas et Jean-Paul Kirsch se sont dit oui pour toujours à la mairie. Le 3 mai, ils ont célébré leur consentement mutuel en l’église Saint Nicolas de Sarreguemines.

Josy est l’ainée devant ses 3 frères. Après l’école communale de Herbitzheim elle intègre le lycée à Sarreguemines puis apprend le métier de préparatrice en pharmacie et travaille à la pharmacie lorraine jusqu’à la naissance de Michèle, suivie de Marie-Paule, Nathalie et Muriel. Elle consacre sa vie à ses enfants et à la famille.

Jean-Paul est aussi l’ainé devant sa sœur et son frère. Au retour de l’évacuation en Charente, il intègre l’école allemande puis continue ses études au collège Saint Augustin à Bitche. Après son apprentissage comme compositeur-typographe, il se perfectionne en Allemagne jusqu’au décès prématuré de son père puis repart en Algérie. A son retour, il développera l’imprimerie familiale en tant que Maître-Imprimeur.

Parallèlement à sa vie familiale et professionnelle il s’adonne à la randonnée, à l’alpinisme et à la navigation à la voile.

Aujourd’hui le couple est entouré de ses 10 petits-enfants et 6 arrière-petits-enfants. La noble descendance s’est réunie autour d’un repas familial le 7 mai à l’Auberge du Parc à Epping pour fêter le 25ième anniversaire de leurs 40 années de mariage. Les voyages et les randonnées laissent la place à la lecture, à l’écriture et aux bienfaits de la nature et de la gastronomie.

Écluse sur la Sarre à la frontière franco-allemande.

Le long de la Blies

Le chemin de promenade trans-frontalier mène à l’ancien moulin moulin à cailloutage sur la rivière Blies. Cet affluent de la Sarre dessine la frontière, la rive droite est allemande, la rive gauche est française. Le moulin préparait les pâtes de fabrication des faïences. L’entrée du musée du moulin présente un joli motif de carrelage du 19e siècle.

La vieille ville de Sarrebruck, capitale de la Sarre, Allemagne

Il y avait bien un demi-siècle, que je n’avais visité la vieille ville de la capitale du Saarland voisin, dont le centre-ville est à 15 km de Sarreguemines. Cécile nous a judicieusement conseillé le restaurant Stiefel.

Pendant ce temps à Pliezhausen

25 ans jumelage piezhausen mornat 2023 05 1

25e anniversaire du jumelage Pliezhausen et Pays Mornantais

En ce début mai, alors que nous étions en Lorraine, à 650 km de Mornant, d'autres Mornantais et habitants de la Communauté de Communes du Pays Mornatais, marquaient les 25 ans du jumelage avec Pliezhausen sous la présidence du Bürgermeister Christof Dold et du Président Yves Gougne. Une autre manière d'entretenir l'amitié franco allemande. Photo du quotidien local : « Reutliger General Anzeiger ».

Fleurs du patio

Les roses photographiées dans le style des dessinateurs pour soieries du 19e siècle illuminent notre salon

ligne rk

Abonnez-vous à la chronique KIRSCH

Vous serez averti par E-mail à chaque mise à jour mensuelle.
Vous pouvez aussi m'envoyer vos photos ou un lien de téléchargement
à r.kirsch@free.fr Je serai ravi de les mettre en ligne sur ces pages.

Espace visiteur

Laisser un commentaire

Cet article a 2 commentaires

  1. Avatar for Robert Kirsch
    Mosser chantal

    Quelle belle famille🙂

  2. Avatar for Robert Kirsch
    Jack Dubois

    Comme toujours, de très belles photos
    bises
    Jack